Les bonsaï de Charlène

Les Tsuga sont très répandus en forêt d'Andaine, avec les autorisations nécessaires, on peut en prélever quelques spécimens

Un Tsuga qui ne tient pas   Bonsaï

<2017-03-09 jeu.>

Les beaux jours vont commencer, déjà le jour se lève plus vite et nous laisse plus de temps le soir pour faire ce qu'on doit. On n'est pas à l'abri d'une gelée ou deux, mais c'est l'époque des rempotages qui commence.

J'ai travaillé pas mal de mes feuillus, sur lesquels je vais revenir, mais j'ai aussi dû intervenir sur un Tsuga canadensis prélevé cet automne. Le panier que j'ai utilisé en première intention pour le rempoter ne convient pas. En effet, les trous de ce panier sont trop large, et laissent passer la pumice que j'y ai mis. Pourtant, j'avais placé sur le pourtour du panier du papier essuie-tout, malheureusement, il s'est déjà délité alors que le substrat ne tient pas encore en place, de ce fait, il s'écoule petit à petit par les trous.

20161031tsugacanadensis3.jpg

Figure 1: Tsuga avant rempotage

J'ai profité de ce rempotage rapide pour jeter un œil aux racines en cours de pousse, finalement, seules les fines racines (les plus difficiles à prélever) ont formé de nouvelles radicelles (comme je m'y attendais). J'ai donc retaillé les grosses racines, laissées en place auparavant (j'ai toujours tendance à espérer un miracle, et plutôt que de tout supprimer dès le départ, je laisse parfois des choses en places, qui, on le sait très bien, ne vont jamais donner quoi que ce soit). J'ai aussi pu observer un bon paquet de fines radicelles là où il persistait une motte d'ancien substrat.

Tout ce que je dis là sont des évidences, puisqu'il s'agit bien des recommandations qu'on peut lire à peu près partout :

  • prélever le plus de fines racines,
  • supprimer les grosses avant de rempoter
  • concerver le maximum de substrat du lieu de prélèvement.

Après avoir taillé les grosses racines, cet arbre entre dans les paniers à culture aquatique que j'affectionne (c'est d'ailleurs à cause des racines que je n'avais pas pu le mettre dans un tel panier dès le départ).

J'ai réutilisé le substrat dans lequel il était puisqu'il est mélangé avec son substrat d'origine, et j'ai bien pris soin du petit paquet de substrat attaché à la racine pleine de radicelles afin que l'arbre puisse repartir plus facilement, et de plus belle.

20170311tsugacanadensis3.jpg

Figure 2: Tsuga rempoté

Comme on peut le voir en comparant les deux photos, j'ai taillé les longueurs au niveau des branches, et j'ai supprimé celles qui étaient mortes. J'ai volontairement laissé quelques centimètres dans l'espoir de faire un jin avec (à voir).

Envoyez-moi un email Association Ornaise de Bonsaï

Archives

Site auto-hébergé généré par Archlinux ARM et Nginx.

© Charlène Liard | Édité sous Emacs 25.2.1 (Org mode 8.2.10).